Compensation GES

C'est quoi?

Les usagers de Communauto peuvent compenser les émissions de gaz à effet de serre (GES) de leurs trajets. Ces contributions volontaires permettent de contribuer au ralentissement du réchauffement climatique en acquérant des crédits de compensation d’émissions de GES. À un taux de 0,54 ¢/km (0,0054 $/km) pour les véhicules à essence, ceci représente seulement 10,86 $/année pour un abonné moyen (2 000 km/an) ! Ce calculateur a été conçu en fonction de la composition de notre flotte automobile.

Un taux préférentiel est offert pour les véhicules électriques et hybrides.

De son côté, Communauto s’est engagée à compenser les kilomètres de ses véhicules de service ainsi que les émissions relatives à certaines de ses activités (électricité, transports, etc.).

Comment compenser?

Pour nos usagers, il est possible d’adhérer au programme de compensation de GES à partir de votre espace client. Il suffit d’accéder à vos « Informations personnelles » et cochez l’option pour compenser vos émissions dans la section
« Compensation de vos émissions ».

Combien ça coûte ?

La compensation de GES est calculée par kilomètre roulé, et ce, selon le type de véhicule. Chez Communauto, nous offrons trois taux différents, correspondant aux trois types de véhicules présents dans notre flotte automobile (voir image ci-dessus). Les frais reliés à la compensation de GES sont simplement ajoutés à votre facture.

Pourquoi ?

«Le secteur qui produisait le plus d’émissions de GES au Québec, en 2016, était celui des transports (routier, aérien, maritime, ferroviaire et hors route), qui générait 33,8 Mt éq. CO2, soit 43,0 % des émissions. À lui seul, le transport routier représentait 80,1 % des émissions du secteur des transports, soit 34,4 % des émissions totales de GES.»1

Notre style de vie, de consommation et de transport génère des gaz à effet de serre et est ainsi décisif sur notre environnement. Néanmoins, ces émissions pourraient être évitées ou du moins réduites. En choisissant le transport en commun, la marche et le vélo pour les déplacements quotidiens, vous diminuez l’émission de GES. Les usagers de Communauto participent ainsi à la sauvegarde de l’environnement en ayant opté pour l’autopartage plutôt que la possession d’un véhicule personnel.

Des études démontrent qu’une voiture en autopartage remplace 10 voitures privées et que les abonnés à l’autopartage se déplacent en voiture presque 4 fois moins que leurs voisins possédant une auto. Les usagers peuvent maintenant bonifier cette contribution existante en participant au programme en compensant le reste de leurs émissions.

Les projets

Les crédits compensatoires volontaires seront distribués à partir d’un portefeuille de projets nommé « Planetair+Québec (écosystème) ». Par le biais de ce portefeuille, 100 % des émissions sont compensées par les crédits-carbone issus de projets d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique internationaux et en complément à la compensation, Planetair remet 20% par tonne compensée à Conservation de la nature Canada – région du Québec (CNC). Cette contribution permet de soutenir des projets de protection et de restauration d’habitats naturels sensibles au Québec favorisant l’adaptation aux changements climatiques.

L’information relative à ces projets est disponible sur le site web de Planetair.

Planetair a créé diverses alliances internationales auprès des meilleurs fournisseurs de crédits-carbone de haute qualité certifiés Gold Standard issus de projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique dans les pays en développement. Le Gold Standard est la norme la plus stricte sur le marché du carbone exigeant notamment la transparence du processus et la réduction vérifiable et mesurable des émissions de GES. 

1. MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES, 2018. Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre en 2016 et leur évolution depuis 1990, Québec, ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Direction générale de la réglementation carbone et des données d’émission, 40 p. [En ligne]. Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2018 ISBN : 978-2-550-82814-3 (PDF)